jeu. 23 sept. | Charleroi Espace Meeting Européen

Conférence : Le harcèlement scolaire et cyberharcèlement

Conférence à destination des parents, enseignants et thérapeutes.
Conférence : Le harcèlement scolaire et cyberharcèlement

Heure et lieu

23 sept. à 19:00 – 21:00 UTC+2
Charleroi Espace Meeting Européen, Rue des Français 147, 6020 Charleroi, Belgique

À propos de l'événement

"Titulaire d’un Master Européen de Recherche en Sciences de l’Education et d'un doctorat en Sciences de l’Education de l’Université de Rouen, Bruno Humbeeck est actif à la fois sur le terrain en tant que psychopédagogue et en tant que directeur de recherche au sein du service des Sciences de la famille de l'Université de Mons." 

"Le cyber-harcèlement, pour sa part, s'apparente à une forme de cyberviolence caractérisée par sa répétition et sa durée. Cette dernière désigne toute forme d'utilisation de l'espace numérique qui, par l'humiliation, la menace, l'insulte, la calomnie, le ragot, la rumeur (denigration), l'utilisation de textos agressifs ou à connotation sexuelle (sexto) ou la diffusion publique d'images ou d'informations intimes (outing) est de nature à porter atteinte au sujet qui en est victime. Qu'il prenne la forme d'échanges très violents par messagerie instantanée (flaming) ou d'envois répétés de messages offensifs et violents (harassment) Le cyber-harcèlement apparaît le plus souvent comme une forme de caisse de résonnance qui amplifie les effets du harcèlement. La multiplication immédiate des « spectacteurs » renforce effectivement de manière incontrôlable les effets de la violence. Souvent, le harcèlement réel s'accompagne d'une forme de cyber-harcèlement qui finit d'anéantir celui qui vient d'être humilié. L'image de la honte subie ou la narration du récit de l'humiliation infligée sont ainsi par exemple diffusés sur Facebook pour les rendre plus spectaculaire et en faire un objet de partage au sein de l'ensemble du groupe. Le virtuel ne doit pas, à ce titre, être confondu avec l'irréel ou l'imaginaire. Le virtuel, contrairement à l'irréel, est rivé à l'existant, il lui donne une force qui n'est amenée à se révéler que dans certaines circonstances. Le virtuel, à l'opposé de l'imaginaire, n'est pas un pur produit cognitif qui dérive du réel mais le fruit d'une réalité évoquée qui représente le réel avec toute la puissance qu'il est supposé contenir. Posséder un pouvoir virtuel, c'est le détenir à l'état latent. Ace titre, l'espace virtuel apparaît pour de nombreux harcelés comme une menace permanente qui accroît le sentiment de toute puissance du harceleur au sein de sa communauté d'appartenance et fait perdre toute contenance au harcelé aux yeux de ceux qui l'entourent et même au-delà. Le harcelé a le sentiment de devoir partager sa honte avec le monde entier. En outre, avec le cyber-harcèlement, le temps scolaire déborde sur une temporalité continue. Il n'y a plus d'espace préservé. Il n'y a plus de temps de repos. Le harcelé pris aux fers du virtuel se sent agressé partout et tout le temps. C'est cela qui, dans le cyber-harcèlement démultiplie les risques de désespoir et de désespérance.   Lors de cette conférence, nous apprendrons à reconnaître et désamorcer toute forme d'utilisation de l'espace numérique qui, par l'humiliation, la menace, l'insulte, la calomnie, le ragot, la rumeur (dénigration), l'utilisation de textos agressifs ou à connotation sexuelle (sexto) ou la diffusion publique d'images ou d'informations intimes (outing) est de nature à porter atteinte au sujet qui en est victime."

Conférence à destination des parents, enseignants et thérapeutes.

En raison de la pandémie, les places sont limitées afin de respecter les règles de distanciation sociale et mesures d'hygiène.

Billets
Prix
Qté
Total
  • Conférence Bruno Humbeeck
    €30
    + €0.75 de frais de service
    €30
    + €0.75 de frais de service
    0
    €0
Total€0

Partager cet événement