jeu. 02 sept. | Charleroi Espace Meeting Européen

Le harcèlement scolaire : Pistes de prévention

Formation à destination des enseignants et thérapeutes.
Le harcèlement scolaire : Pistes de prévention

Heure et lieu

02 sept. à 09:00 – 16:00 UTC+2
Charleroi Espace Meeting Européen, Rue des Français 147, 6020 Charleroi, Belgique

À propos de l'événement

"Titulaire d’un Master Européen de Recherche en Sciences de l’Education et d'un doctorat en Sciences de l’Education de l’Université de Rouen, Bruno Humbeeck est actif à la fois sur le terrain en tant que psychopédagogue et en tant que directeur de recherche au sein du service des Sciences de la famille de l'Université de Mons."

"Le harcèlement à l'école, cela ne se résout pas comme un jeu d'enfants. Parce que le harcèlement scolaire, ce n'est pas seulement la rencontre d'un enfant trop gentil et d'un enfant très méchant, ni même seulement la confrontation d'un élève dominé avec un élève dominant. Non, le harcèlement c'est un phénomène plus complexe qui suppose souvent la participation de toute une classe ou, à tout le moins, d'une grande partie de celle-ci. L'enfant harcelé, c'est le plus souvent un enfant isolé, un enfant qui se résigne, impuissant, à demeurer dans une position permanente de dominé et, à ce titre, à accepter tout ce qu'une telle posture suppose d'humiliations, de brimades et de moqueries. L'enfant harceleur, est, quant à lui, généralement, un enfant dominant jouissant d'un véritable charisme au sein de la classe et bénéficiant d'une réelle popularité auprès d'une partie au moins de celle-ci. La situation de harcèlement suppose ainsi que le harceleur soit entouré d'une «petite cour »qui, en l'admirant, le stimule et l'encourage, chaque fois qu’il se moque ou «casse »un enfant plus fragile, à émettre davantage de comportements blessants. Le contexte du harcèlement suppose également que, dans la classe, la plupart des autres enfants se comportent en «spectacteurs » c'est-à-dire qu'ils regardent la scène, l'acceptent sans réagir et, ce faisant, figent dans une position de dominant ou de dominé les rôles de chacun.

Alors que peut-on faire pour contrôler ce phénomène ? Stimuler l'empathie du harceleur ? Renforcer les défenses du harcelé ? Sanctionner le harceleur ? Protéger le harcelé ? Oui, sans doute... Il n'est jamais inutile d'essayer, même si on le sait, les résultats sont souvent décevants. Le harceleur est généralement un enfant qui manque cruellement d'empathie et qui, pour seule réponse à l'enseignant qui lui suggère d'arrêter de se moquer d'une enfant en surpoids, répond un truc du genre «elle n'a qu'à maigrir... », incapable qu'il est de concevoir la douleur qu'il inflige à autrui. Quant à l'intervention auprès du harcelé, elle peine souvent à le faire sortir du sentiment d'impuissance, à renverser des rôles qui lui semblent définitivement fixés. Par contre, les travaux que nous menons actuellement indiquent que cette forme de violence invisible que constitue le harcèlement est incontestablement mieux contrôlée dès lors que l'intervention porte sur le climat de classe et s'intègre dans un véritable projet d'école."

Formation d'une journée à destination des enseignants et thérapeutes.

En raison de la pandémie, les places sont limitées afin de respecter les règles de distanciation sociale et mesures d'hygiène.

Billets
Prix
Qté
Total
  • Formation Bruno Humbeeck
    €120
    + €3 de frais de service
    €120
    + €3 de frais de service
    0
    €0
Total€0

Partager cet événement